Retour d'expérience sur le CMV

Une maman a partagé son expérience, sa rencontre avec le CMV qui heureusement s'est bien finie...

http://louerpourbebe.blogspot.fr/2013/09/mon-retour-dexperience-sur-le-cmv.html
 

Les Maternelles : "CMV, toxoplasmose : des grossesses menacées"

A voir aujourd'hui ou en replay
"CMV, toxoplasmose : des grossesses menacées"

Sur le thème du jour

Ludivine a contracté la toxoplasmose lors de sa grossesse. Elle a vécu avec une épée de Damoclès au dessus de la tête pendant 9 mois... 

Alexandra a le CMV, cytomégalovirus. Elle a eu peur de devoir interrompre sa grossesse et a eu beaucoup de mal à s'attacher à sa fille.

Docteur Luis Alvarez, pédopsychiatre à l’institut de puériculture à l’hôpital Necker, à Paris.


http://www.france5.fr/emissions/les-maternelles/diffusions/28-10-2013_145875
 

La recherche sur le CMV avance !!!

Le système immunitaire de la mère protège-t-il le foetus de l'infection congénitale par le cytomégalovirus ?

L'infection par le cytomegalovirus (CMV), un virus de la famille des herpesviridae, passe généralement inaperçue chez un individu sain, mais chez la femme enceinte elle peut être délétère pour le fœtus.

Au sein de l'équipe « Immunité, gestation, thérapie » dirigée par Philippe Le Bouteiller, directeur de recherche à l'Inserm, Nabila Jabrane-Ferrat, chargée de recherche au CNRS au Centre de physiopathologie de Toulouse Purpan (unité Inserm / université Toulouse III – Paul Sabatier / CNRS), a démontré que certaines cellules immunitaires de la mère présentes à l'interface fœto-maternelle seraient capables d'enrayer l'infection pour protéger le fœtus. Ces travaux, ont été publiés dans la revue Plos Pathogens le 04 avril 2013.

http://www2.cnrs.fr/presse/communique/3049.htm?&theme1=7

 

 

 

Valganciclovir Effective in Infants With Cytomegalovirus

Une étude récente démontre les bienfaits de 6 mois de traitements sur les nouveaux nés atteints par le CMV au cours de la grossesse. Le traitement permet des améliorations au niveau auditif comme au niveau du développement neurologique

 

http://www.medscape.com/viewarticle/812402

 

 

 

Surdité de l’enfant : et si c'était le CMV ?

Vu sur le Net, un article intéressant montrant les conséquences du CMV très souvent sous estimées.

Une étude récente montre que l’infection materno-fœtale à CMV serait, en France, la deuxième cause de surdité bilatérale profonde chez les jeunes enfants.

Pour parvenir à cette conclusion, les chercheurs ont repris les cartons de Guthrie d’une centaine d’enfants de moins de trois ans (âge médian, 15 mois) présentant un déficit auditif bilatéral. Une PCR a été réalisée sur sang séché, à la recherche du CMV. Les résultats révèlent une prévalence de 8 % d’infection congénitale à CMV, un taux s’élevant jusqu’à 15,4 % (8 cas sur 52 enfants) en cas de surdité profonde (≥ 91 dB) bilatérale. Sur les huit cas d’infection à CMV mis en évidence à l’occasion de ce travail, seuls deux avaient été antérieurement diagnostiqués.

Lire la suite...
 

Un pas vers un vaccin contre le CMV

La recherche avance et c'est bien ! article lu dans Le quotidien du médecin

Un pas vers un vaccin contre le CMV

Les infections par le cytomégalovirus passent le plus souvent inaperçues. En revanche, le caractère pathogène du CMV s’exprime chez les patients immunodéficients et chez la femme enceinte. C’est l’infection fœtale congénitale la plus fréquente dans les pays industrialisés : entre 0,3 et 2,4 % des femmes enceintes, le fœtus est infecté dans 10 % des cas (environ 200 naissances par an en France). Elle peut occasionner des handicaps permanents tels qu’une perte d’audition ou une atteinte cérébrale. La surdité peut se développer au bout de quelques années. Le Collège national des gynécologues et obstétriciens français considère qu’en l’état actuel des connaissances, un dépistage systématique du CMV au cours de la grossesse n’est pas justifié. La sérologie est d’interprétation délicate et il n’y a pas de traitement à proposer. Un vaccin est cependant activement recherché.

Lire la suite...
 


Page 1 sur 24